Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque tout contradicteur de quelque horizon qu’il soit est qualifié de fou dangereux qu’il est loisible, voire parfaitement légitime de l'insulter, de le disqualifier, de le ridiculiser, de l’humilier, le fascisme rode.

Certains gagneraient à se rappeler que le fascisme ne débat pas, il nie l’autre, ce qu’il est, ce qu’il pense. Le mensonge est son arme, il l’impose avec violence, violentant l’intelligence sans le moindre scrupule, se raillant des intellectuels, ces bons à rien… trahir la vérité ne le gêne aucunement, la fin justifiant selon lui les moyens. Il accuse sans vergogne les autres de sa propre haîne des autres... c’est de mon point de vue à cela que l’on reconnait la tentation du fascisme et l'extrême gravité d'une situation ! Ces hommes qui insultent en ont-ils conscience ? sont ils trop aveuglés ? sont-ils trop cyniques ? Qu'importe leurs motivations... Garder son sang froid, raisonner plus haut.... ne pas tomber dans le piège, quel que soit la colère de l'âme, affûter son intelligence comme autant de poignards...

Ni de gauche, ni de droite, je ne suis que mon propre gouvernement, ce qui se passe dans ce Pays dépasse une problématique de parti, ce pays en détresse morale, humilié et violenté appelle au secours l'intelligence des honnêtes hommes, qui, en cas de drame collectif ne sauveront certainement pas leur carrière, mais ils auront au moins sauvé le plus important : leur intégrité et leur honneur et auront tenté d'épargner à la France la consécration humiliante d'un régime autoritaire, arbitraire et violent ! Un homme a dit un jour " je veux que mes mots deviennent leurs mots" c'est une phrase terrible... Il appartient désormais aux hommes libres, de droite comme de gauche, de mobiliser leur intelligence pour ne pas réagir aux provocations, opposer le respect de l'opinion d'autrui et le souhait de débat, fut-ce aux crachats, au dénigrement, à l'insulte et aux vociférations de quelques energumènes, jusqu'à ce que l'insulte s'épuise, éreintée par sa vacuité... c'est à ce prix que l' homme reste digne, et peut revendiquer son statut d'homme libre.

Amen Tonvoisin

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :