Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(...) Les chutes d'une multitude de gens sont sans danger, comme celles des enfants qui tombent de trop bas pour se blesser ; mais quand un grand homme se brise, il doit venir de bien haut, s'être elevé jusqu'aux cieux, avoir entrevu quelque paradis inaccessible. Implacables doivent être les ouragans qui le forcent à demander la paix de l'âme à la bouche d'un pistolet. Combien de jeune talents confinés dans une mansarde, s'étiolent et périssent faute d'un ami,faute d'une femme consolatrice, au sein d'un million d'êtres, en présence d'une foule lassée d'or et qui s'ennuie. (...)

 

"La peau de chagin", Honoré de Balzac

 

De la perfection, et tout le reste, n'est pas de la littérature, ne sera jamais de la littérature ! AMEN TDG 

Partager cet article

Repost 0