Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre à Raïf Badawi Père Noël akbar !

Lettre à Raif ‪#‎Badawi‬

Pere Noel akbar !

Mon cher Raif ,

J’espère que tu vas bien, enfin que tu ne vas pas trop mal, je veux dire, je t’écris une lettre de France, tu sais, ici en ce moment ce n’est pas très joyeux, c’est l’état d’urgence… Ah, je voulais te dire que tu as une femme exceptionnelle de courage et des enfants magnifiques, Ensaf, elle m’épate, bon, mais tu le sais, c’est juste écrire pour écrire… Mais je voulais te l’écrire quand même, pour toi, pour elle, pour eux.

Tu sais depuis qu’on a plus de nouvelles de toi, ici, en France, il paraitrait qu’on fait la guerre, alors, pour tout de dire, je n’aime pas trop le mot, puis je n’ai pas bien compris contre qui, et tu vas rire, mais on ne m’a pas trop demandé mon avis. Note que je l’aurai bien donné, mais non, le pouvoir chez toi, c’est comme ici, il nous faudra admettre que c’est quand même un peu bégueule.

Alors tu vas rire (oui encore), mais il parait qu’il existerait un état islamique ! Si si. On n’a toujours pas créé d’état Palestinien, mais on a déjà un état islamique, oui tu as raison, je sais ce que tu penses, c’est drôle, mais bon, ce monde va si vite.

Et attends le plus drôle, tu ne vas pas me croire, mais alors l’État islamique, ce sont des gens très méchants, je t’assure, ils sont très radicaux, des radicaux de la radicalité. Pourquoi ? Ça non plus je ne sais pas trop, mais question radicalité, c’est surtout pour être très méchants. En méchanceté et cruauté ils sont époustouflants, il décapitent à tout va, ils tuent les mécréants et même des musulmans, un problème ophtalmologique, je suppose.

Alors du coup, alors on les bombarde en Syrie ! Enfin pas moi, moi le sang qui gicle des innocents pour cibler les coupables, ça me fait tourner de l’oeil et vomir… Par contre nos gouvernements occidentaux, dont le mien, ont formé une vraie coagulation, pardon, coalition. Bon, il se tire un peu les uns sur les autres, la Turquie a abattu un bombardier russe, mais bon, il faut les comprendre aussi, c’est une coagulation en rodage.

Et nous ici Raif, on France, on les bombarde encore plus ! Je t’assure, on n’arrête pas ! De vrais chiens de guerre qui feraient passer ceux de John Irvin pour les bronzés.. Pourquoi ? Toi aussi tu te le demandes. Parce qu’on en a les moyens ? Euh non. Parce qu’on peut protéger la population en France… Euh non, ça non plus, enfin plus ou moins on ne sait plus trop. Non Raif, c’est parce qu’on a de la peine à cause du stade de France, des rues de Paris, du Bataclan. Ces méchants ont tués… 130 de nos frères et soeurs… en ont blessé beaucoup. Et nous quand on a de la peine, alors notre gouvernement les bombarde pour montrer que nous sommes les plus forts et… pour me consoler…

Mais tu vois Raif, leur bombardement, ça ne me console pas de ma peine, non ça ne sèche pas mes larmes… Non ils ne me consolent pas leurs bombardements. Ils m’ont pris ma liberté pour prétendre la défendre, ils ont violé mes valeurs en prétendant les porter… mais bon, il paraitrait aussi qu’on va les éradiquer les méchants, du moins c’est ce qu’il dit notre gouvernement.

Sinon Raif, quand on ne les bombarde pas (les méchants), on fait aussi plein de minutes de silence. Des plus ou moins longues, des vrais, de très jolies, de très tristes, mais pleines d’espoirs… mais des fausses aussi, parce que nos politiques sont très affairés et qu’ils n’ont pas toujours le temps de respecter le timing alors parfois, les minutes, elles durent trente secondes, des fois quarante-cinq, des fois trente-sept, mais je peux te le jurer sur la tête du Père Noël chez certain, elles durent rarement soixante secondes.

Sinon pendant que j’y pense, tu sais Raif, je voulais te féliciter pour ton prix Sakarov 2015 de la liberté d’expression ! Oui Bravo, puis tu l’as bien mérité, qu’est-ce qu’il m’a rendu heureux pour toi, toi qui paye un tel prix inhumain pour faire évoluer les choses et emmener ton Pays vers la lumière. Tes enfants et ton épouse doivent être très fiers. Moi aussi, que tu ne connais pas, je le suis… beaucoup. J’en ai pleuré de joie comme un con, et tu sais ce que je me suis dit ? Je sais, je suis un peu naïf, ne te moques pas hein… Mais je me suis dit que c’était bientôt fini cette affaire ignoble et absurde… Je me suis dit que tu serais bientôt auprès des tiens !

Le parlement européen qui te le décerne, tout de même, c’est quelque chose quand même, le parlement, européen ! Merde alors, dès qu’ils te l’ont décerné, j’ai attendu, en t’écrivant j’attends encore.

Tu sais Raif, ici je crois qu’on s’attaque aux effets de l’islam radical, mais on ne s’intéresse visiblement pas beaucoup aux causes de ce désastre entre les hommes… J’aimerai tant que les hommes de chez toi et les hommes de chez nous comprennent que te libérer est dans notre intérêt à tous. J’aimerai tant qu’ils comprennent que faire la guerre n’est pas la solution, que tu es l’une des clés pacifiques d’un possible apaisement et de lendemain plus heureux...

Tu sais Raif, si rien n’est fait pour te libérer par mon Pays… Mon Pays des droits de l’homme et donc des tiens… Peut-être que c’est parce que le père Noël n’existe pas. C’est peut-être que je suis en prison tout comme toi et alors, si c’est le cas, je passerai un triste 24 décembre.

Ils s’attaquent aux effets
Feignent d’ignorer les causes
Le trouble de l’intérêt
Rend la conscience morose

La Guerre est un tombeau
Le masque de l’imposture
Imposture ? Faible mot.
C’est une forfaiture

Aux âmes !

Porte-toi bien Raif, à bientôt j’espère, pour nous rire de tout cela.
Père Noël akbar

Amen Tonvoisin

Partager cet article

Repost 0